Les repères gastronomiques des politiques français

Les repères gastronomiques des politiques français

Le climat est toujours un peu tendu entre les politiques et les différents partis. Heureusement qu’il y a ces bonnes adresses de restaurants pour détendre l’atmosphère et créer des liens. En effet, pour se réconcilier, parler affaires ou afficher leur pouvoir, les politiques se retrouvent souvent autour d’une bonne table. Alors zoom aujourd’hui sur les restaurants préférés de nos politiques.

1. François Hollande

Des cuisines ayant servi des hommes politiques lors de grands événements se sont vues associer leurs noms à l’histoire politique. C’est par exemple le cas de La Rotonde, une mythique brasserie du quartier Montparnasse, où François Hollande a fêté sa victoire à la primaire socialiste le 16 octobre 2011, entouré de ses fidèles, Stéphane Le Foll, Bruno Le Roux et Michel Sapin.

magazine.allbrary.fr
magazine.allbrary.fr

2. Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy, lui, a un faible pour La Pizzeria Di Rebellato. En plein cœur du 16ème arrondissement, cette bonne table italienne propose des recettes napolitaines. Sarkozy y a invité ses amis pour son anniversaire en janvier 2011 et 2013. Après sa garde à vue et sa mise en examen, en juillet 2015, il y avait retrouvé ses proches et sa famille.

lefashionpost.com
lefashionpost.com

3. François Fillon

En juin 2014, François Fillon et Jean-Pierre Jouyet se retrouvent au Pavillon Ledoyen, ancienne auberge des jardins des Champs-Élysées. « C’est au cours de ce repas que François Fillon aurait demandé au bras droit de François Hollande d’accélérer les procédures judiciaires visant Nicolas Sarkozy », glisse Le Figaro.

kyasajin.com
kyasajin.com

La suite de votre article ci-dessous

4. Cécile Duflot

En octobre 2014, Cécile Duflot, en plein débat sur la loi de transition énergétique, convie ses collègues parlementaires à la Casa Germain, restaurant italien qui propose des pizzas aux alentours de 15 euros.

casagermain.fr
casagermain.fr

5. Jean-François Copé

À deux pas du quartier des ministères, des ambassades et des sièges de partis, le Père Claude est l’adresse par excellence des politiques, où il faut voir et être vu. L’ancien président Jacques Chirac adorait y inviter ses proches. On peut y croiser entre autres, Jean-François Copé, Pierre Charon, François Baroin

thefork.com
thefork.com

6. Ségolène Royal

La gauche apprécie également cette cuisine simple et traditionnelle du Père Claude. Ainsi  Ségolène Royal, Pierre Moscovici, ou Dominique Strauss-Kahn sont aussi des bons clients. Cette adresse fait d’ailleurs l’unanimité auprès des politiques. On y mange le midi pour un menu à 29,5€.

fastandfood.fr
fastandfood.fr

La suite de votre article ci-dessous

7. Michel Rocard

Tante Marguerite, créée par le grand chef gastronomique Bernard Loiseau, a la faveur de l’ancien premier ministre Michel Rocard et séduit les ténors politiques de province et de Paris, toutes sensibilités confondues.

blog.bernard-loiseau.com
blog.bernard-loiseau.com

8. Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy a également ses habitudes à l’Épicure, le restaurant du Bristol, palace de luxe à quelques minutes à pieds de l’Arc de Triomphe. Il a même nommé son chef cuisinier, Éric Fréchon, chevalier de la légion d’honneur en 2008.

lebristolparis.com
lebristolparis.com

9. Marine Le Pen

Situé dans le 16ème arrondissement de Paris, Marine Le Pen s’arrête volontiers chez San Francisco. C’est pratique : les radios et les chaînes de télévision sont à proximité. De même, les deux prétendants au leadership de la famille centriste Hervé Morin et Jean-Louis Borloo se sont affichés dans cet italien, après leur départ du gouvernement.

Evene

La suite de votre article ci-dessous

10. Jean-Claude Gaudin et Charles Pasqua

Gros poissons en vue chez La Méditerranée. Sa bouillabaisse séduit les sénateurs Jean-Claude Gaudin et Charles Pasqua. Pendant un temps, Martine Aubry réunissait sa dream-team dans les petits salons de ce restaurant situé près du Sénat.

la-mediterranee.com
la-mediterranee.com

11. Les parlementaires

Chez Françoise, est la deuxième cantine de l’Assemblée. Située sous l’aérogare des Invalides, cette enseigne discrète est en fait le QG de nombreux parlementaires. Pas de chichi au menu mais de la cuisine de terroir, servie en abondance.

tables-mousset.com
tables-mousset.com

12. Ségolène Royal et François Hollande

Ségolène Royal et François Hollande avaient également pour habitude de fréquenter L’Esplanade, qui appartient au groupe Costes. Tout comme François Baroin ou Rachida Dati. Une adresse qui a bien la faveur des politiques.

Gault & Milau

La suite de votre article ci-dessous

13. Nicolas Sarkozy

Pour s’afficher en couple, on va à L’Esplanade, le restaurant des frères Costes pour être vu et non pour rechercher l’anonymat. Au plus fort de leur crise, Cécilia et Nicolas Sarkozy y ont exhibé leur réconciliation, en janvier 2006.

Private teaser

14. François Fillon

A l’abri des caméras, François Fillon descend souvent de Matignon, qui est à deux pas pour se rendre à L’Arpège. Alain Passard, le maître des lieux trois étoiles, possède un jardin-potager dans la Sarthe et il a recommandé au Premier ministre son cuisinier. Cela crée des liens. A noter le menu à 50 euros pour les conseillers ministériels.

foodsnobblog.wordpress.com
foodsnobblog.wordpress.com

15. Edouard Balladur

Le Divellec est une célèbre table de la Mitterrandie qu’affectionnent Edouard Balladur, André Santini et Jean-Pierre Raffarin. Par les temps qui courent, les politiques n’osent plus se montrer dans ce restaurant qui sert des plats de poissons à 90 euros en moyenne.

divellec-paris.fr
divellec-paris.fr

La suite de votre article ci-dessous

16. Nicolas Sarkozy

Le restaurant Le Fouquet’s est encore lié à la première polémique du président « bling-bling » Nicolas Sarkozy. Au soir de sa victoire à l’élection présidentielle, le 6 mai 2007, il invite des convives triés sur le volet à la fête, en compagnie de son ancienne épouse, Cécilia Attias.

parisianist.com
parisianist.com

17. Jean-Vincent Placé

Jean-Vincent Placé, le numéro deux des Europe Écologie les Verts,  fréquente souvent le Divellec. Le patron est son ami. Il y a récemment déjeuné avec Maurice Leroy pour aplanir leurs différends sur le dossier du Grand Paris.

dessellepartners.com
dessellepartners.com

18. Bruno Lemaire

Ceux qui veulent garder la ligne préfèrent manger chez Auguste. C’est la nouvelle adresse proche de l’Assemblée que les politiques et les membres des cabinets ministériels, soucieux de leur ligne, s’échangent entre eux. Bruno Lemaire a organisé son premier dîner, après sa prise de fonction au ministère de l’agriculture et Marine Le Pen y reçoit parfois des journalistes.

gourmetise.com
gourmetise.com

La suite de votre article ci-dessous

19. Laurent Fabius

Proche du siège de l’UMP, Le Maxan, un bistrot discret attire les cadres du parti de la majorité. Agrémentés d’assiettes de bulots façon tartare et de légumes du jardin, de nombreux déjeuners avec la presse sont organisés. Laurent Fabius et François Hollande ont fait quelques incursions dans ce territoire UMPiste.

avenuedesvoyages.fr
avenuedesvoyages.fr

20. Dominique de Villepin

Dans cet Italien Marco Polo, tenu par le frère de Claude Bartolone, on peut croiser le samedi midi Dominique de Villepin, dégustant un plat de pâtes à la bottarga ou Martine Aubry et sa garde rapprochée sur la banquette rouge.

restaurant-marcopolo.com
restaurant-marcopolo.com

21. Le Parti Socialiste

Le Bistrot de Paris est l’adresse de cuisine « provinciale » qui donne un bon baromètre des forces en présence au sein du PS. On aperçoit beaucoup ces derniers temps, Arnaud Montebourg, Manuel Valls et Jean-Christophe Cambadélis. Les ségolénistes ont en revanche disparu de la circulation.

parisinfo.com
parisinfo.com

La suite de votre article ci-dessous

22. Jean-Louis Debré

Jean-Louis Debré, le président du Conseil constitutionnel, a été l’un des premiers à découvrir Le Cigale-Récamier, une adresse réputée pour sa clientèle germanopratine et ses soufflés salés ou sucrés, parfaits pour la ligne. Bertrand Delanoë et Lionel Jospin viennent souvent en voisin. A noter que Mme Obama et ses deux filles s’y sont arrêtées lors de leur dernière visite parisienne.

estheraparis.com
estheraparis.com

23. Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin

En 1988, l’ancienne propriétaire Denise Fabre de La Ferme Saint-Simeon avait essayé de fidéliser les jeunes loups de l’époque : François Hollande, Ségolène Royal, Jean-Christophe Cambadélis… Le strauss-kahnien continue de venir dans cette auberge à l’ambiance rustique, mais aussi Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin.

uneparisienneetsonchien.com
uneparisienneetsonchien.com

24. Nicolas Sarkozy

Giulio Rebellato est un repère de famille pour les Sarkozy. Nicolas Sarkozy se sent comme à la maison, dans cet Italien à l’atmosphère vénitienne. Pour ses 40 ans, il avait rassemblé quarante de ses amis. Pour ses 56 ans, l’ambiance se voulait plus intime. Jean Sarkozy et sa femme Jessica Sebaoun y ont aussi fêté leur repas de mariage.

linstant-resto.blogspot.com
linstant-resto.blogspot.com

La suite de votre article ci-dessous

25. Le Parti Socialiste

La Closerie des Lilas était le refuge d’hommes politiques en exil, comme Lénine et Trotsky. Autrefois petite guinguette aux tonnelles fleuries, ce restaurant est devenu la brasserie phare de Montparnasse, plaque tournante des journalistes et des ténors du Parti Socialiste comme François Hollande, Laurent Fabius et Ségolène Royal.

pariszigzag.fr
pariszigzag.fr
Marina

Marina, 28 ans, adore l'happy healthy food ! Après quelques années dans le digital, j’ai décidé de changer radicalement de vie et de me tourner vers ma passion première : la nutrition. Sinon, j’aime le sport et j’adore varier ma routine alimentaire. Sensibilisée depuis mon plus jeune âge au concept du "bien-manger", je me suis toujours passionnée pour l'aspect santé de l'alimentation.

Vous aimerez aussi